Les cystites : Conseils pratiques pour en venir à bout !

Bénigne dans la majorité des cas, l'infection urinaire ou cystite a une fâcheuse tendance à récidiver. Voici les stratégies pour lui barrer la route.

Envie obsédante d'uriner, brûlures, douleurs dans le bas-ventre... Quelle femme n'a pas connu ces désagréments si caractéristiques des infections urinaires ? On estime qu'une femme sur deux en sera victime au cours de sa vie. Ce n'est pas pour autant qu'il faut banaliser les douleurs qu'elles suscitent... et ce, d'autant plus qu'elles peuvent avoir une forte tendance à récidiver.

On distingue ainsi les cystites à répétition (moins de 4 fois par an) et les cystites récidivantes (plus de 3 fois par an). En fonction de leur fréquence, ces cystites peuvent réellement nuire, à la qualité de vie.

=>Les cystites sont des infections urinaires très fréquentes

Une femme sur trois aura une infection urinaire avant l'âge de 24 ans. Il faut dire que la cystite est souvent contractée pour la première fois lors des premiers rapports sexuels et se traduit par des brûlures mictionnelles. L'examen qui s'impose est le test par bandelette urinaire, mettant en évidence la présence de bactéries de type Escherichia coli. Le traitement est antibiotique et très court (une seule prise, voire trois). Malheureusement, 20 à 30% des cystites récidivent.

Pour les femmes qui y sont sujettes, plusieurs mesures peuvent être salutaires.

Cystite, en venir à bout naturellement !

Prévention des infections urinaires : Les grandes règles à respecter

  • Dès que l'envie d'uriner se présente, ne vous retenez pas, allez aux toilettes. De cette façon, l'urine ne stagne pas longtemps dans la vessie, ce qui pourrait favoriser la prolifération des germes et donc les infections urinaires. A force de vous retenir, vous risquez aussi de développer une hypertonie du sphincter de la vessie.
  • Prenez votre temps. Installez-vous et laissez faire en douceur. Surtout ne forcez pas, au risque d'abîmer votre périnée. Sachez que l'on se rend aux toilettes en moyenne 6 à 8 fois par jour pour vider notre vessie.
  • Videz complètement votre vessie à chaque fois. Toute rétention d'urine favorise la multiplication des germes, lesquels peuvent provoquer une infection urinaire.
  • Ne pratiquez pas le " stop pipi ", cet exercice n'est pas compatible avec une bonne vidange de la vessie.
  • Mesdames, allez uriner systématiquement après les rapports sexuels. Quant aux serviettes hygiéniques, elles sont à réserver uniquement aux périodes de règles et à changer souvent, au risque de favoriser la présence d'humidité, la macération et donc le développement des germes.
  • Essuyez-vous toujours de l'avant vers l'arrière afin de ne pas ramener de germes fécaux au niveau de la vulve.
  • Buvez suffisamment (1,5 L d'eau par jour), uriner toutes les 3 heures, portez des vêtements larges, des sous-vêtements en coton plutôt qu'en nylon.
  • Favoriser une alimentation riche en fibres, pour réduire les problèmes de constipation.
  • Faîte vos toilettes intimes à l'eau et au savon tous les jours et au maximum deux fois par jour. Attention : le mieux est souvent l'ennemi du bien. Evitez les douches vaginales trop fréquentes et les toilettes intimes à répétition, qui détruisent votre flore naturelle.
  • Evitez certains aliments et boissons qui sont soupçonnés de favoriser les crises : épices, vins et alcools, notamment la bière.
Le respect de ces grandes règles permet à votre système urinaire de bien fonctionner. Vous pouvez ainsi éviter de nombreux problèmes.

Le « Conseil de Grand-mère » en cas de cystite :
Buvez des petites gorgées d’eau régulièrement , mettez une bouillote d’eau chaude sur votre ventre et reposez vous !

Encore un conseil : si vous remarquez la présence de sang dans les urines, consultez votre médecin, un bilan s'impose. Il peut s'agir d'une infection urinaire, d'un calcul urinaire, ou de toute autre chose.